New York 94 It gets dirty quickly couple 94 Equipment used by Indiana Jones Word Academy Teddy Bear Answers Word Academy Baby Answers Word Academy Answers
Rencontre avec les étudiants en Master RH de René Descartes

Viellir, c’est tabou

rencontre rené descartes, edouard stacke les cahiers du DRHLe 4 avril dernier a eu lieu une rencontre avec les étudiants du Master IRH de l’Université Paris Descartes à laquelle j’ai eu le plaisir de participer.

Extrait de mon intervention, rapporté par Sylvie Nicolet

« Vieillir, c’est tabou »

D’emblée, Edouard Stacke n’y va pas par quatre chemins. « Je suis vieux », affirme ce consultant, coach international en accompagnement du changement et en management de la performance, fondateur de 100ways, qui va fêter ses cinquante ans d’activité en octobre prochain. « Et les vieux, ajoute-t-il, on les regarde, mais on ne sait pas par quel bout les prendre ».

D’abord kinésithérapeute, puis psychothérapeute, il est convaincu que l’un des nerfs de la guerre se situe dans l’apprentissage de la gestion du capital santé, totalement négligée en France.

image-seniors - blog edouard stacke

« On n’a jamais regardé de près le processus du vieillissement au travail. On s’est préoccupé du handicap, du risque, mais pas de l’âge. Curieusement, dans cette société, on parle beaucoup de l’euthanasie, alors que cela concerne très peu de personnes, mais on ne parle pas du vieillissement et de la mort, alors que c’est le lot de chacun. On est encore dans le tabou, le déni. »

Stages de ressourcement

Edouard Stacke a lancé le coaching d’équipe performante il y a 25 ans, « mais jamais, précise t-il, au détriment de la santé des collaborateurs ». Depuis septembre 2009, il anime des stages de ressourcement pour les salariés de plus de 50 ans de l’unité Airbus de Saint Nazaire. Durant quatre jours et demi, il travaille avec eux sur l’hygiène de vie, la recherche d’équilibre, la relance de la curiosité, l’élaboration de nouveaux projets, sans qu’il y ait un lien obligatoire avec l’entreprise. « Le fait que ce soit vraiment pour eux et que l’employeur accepte qu’ils soient improductifs pendant le temps du stage est très bien perçu. Ces programmes ont des effets extrêmement bénéfiques : un nouveau dialogue est instauré avec l’entreprise, les salariés se réinvestissent dans leur façon de travailler, ils arrivent avec des propositions… »

Son article complet est disponible sur le site www.wk-ce.fr

Edouard Stacke

, ,

No comments yet.

Laisser un commentaire